Welcome to Claude La Gamba's Website


Biographie/Biography


Kinesitherapeute de formation l'auteur de ce programme n'a jamais accepter les theories en vigueur au niveau de l'enseignement, car les mecanismes diaphragmatiques qui jouent un role crucial n'y figurent pas. Cinquante annees de recherche font de ce programme, une voie incontournable pour la comprehension des mecanismes squelettiques dans leur ensemble.


Précisions nécessaires a la compréhension des douleurs squelettiques sans oublier l'importance des mécanismes respiratoires.Elle concerne toutes les douleurs squelettiques cervicalgies,dorsalgies,lombalgies,aussi bien que les pieds douloureux.L'objectif étant le traitement approprié a chaque zone douloureuse.

Presentation Preliminaire

(In English Below)

 

Approche a l’étude des mécanismes thoraciques et de ses relations avec les troubles squelettiques.

 

Le grand inconnu de la recherche médicale : le diaphragme.

 

Le squelette est un tout indivisible. Il serait intéressant de voir combien d’articles ont été publiés dans les revues à comité de lecture, sur le diaphragme et ses rapports squelettiques, et de les examiner à la lumière de mon travail. Il est important de savoir que la grande majorité des troubles squelettiques, sont liés a des mécanismes acquis, et donc sans aucun rapport avec l’engouement que provoque la génétique. Et quand on voit l’importance et les couts des désordres osseux qui évoluent avec l’âge, ça peut sembler paradoxal.

La compréhension des mécanismes thoraciques et leur liaison avec les troubles du rachis.

Le mal de dos….une fatalité ?

Les troubles squelettiques.

Il n’est rien de plus facile que d’observer les malformations squelettiques apparentes autour de soi. Malheureusement elles sont observées comme une fatalité pourquoi ?

Cette fatalité se retrouve chez le médecin, ou nous autres kinésithérapeutes, pourtant chargés d’y remédier. Nous ne pouvons pas rester indifférents.

Le responsable c’est le diaphragme, chargé de la respiration, fonction aussi vitale que la circulation du sang, mais dont la fonction a mis en échec les médecins les plus talentueux pourquoi ?

Il faut savoir et j’en sais quelque chose pour l’avoir étudié pendant 50 ans, que l’étude de cette membrane ne se prête pas aux avancées techniques pourtant considérables.

Seule la pratique permet d’en réaliser l’étude et les médecins malheureusement n’y sont guère portés.

Conséquences aucune approche sérieuse d’un mécanisme qui se répète quelque deux cent millions de fois au cours de la vie, toujours dans ses limbes au fil des siècles.

Le diaphragme un mécanisme central.

Ou classer le diaphragme ? Intervenant partout par l’intermédiaire de la respiration, il intéresse tout le monde et personne.

Le diaphragme quels rapports avec les troubles squelettiques ?

La fonction du diaphragme est d’ouvrir la cage thoracique pour en augmenter le volume. Mais il est aussi lié à la verticale squelettique dans sa fonction.

Mais ce qu’il faut savoir c’est que le diaphragme peut augmenter le volume intra thoracique sans ouvrir le thorax. Il lui suffit de s’abaisser pour augmenter son volume sans avoir à l’ouvrir, ce qu’il est porté à faire souvent chez les gens âgés qui ont perdu leur mobilité thoracique.

Quelles pathologies ?

Nous devons séparer les pathologies en deux, celles qui sont liées a des mécanismes réversibles qui concernent la plus grande partie des douloureux du squelette en particulier du dos qui sont justiciables d’un apprentissage spécialisé. Il fait l’objet de cette étude.

L’autre liée a des pathologies graves telles la scoliose idiopathique, ou bien les sciatiques graves avec des compressions qui exigent une intervention chirurgicale. Pour ces pathologies l’auteur travaille à une meilleure connaissance des troubles du rachis, de façon à apporter aux chirurgiens orthopédistes, une nouvelle approche susceptible de les orienter vers une prise en charge plus précoce, avec moins d’agressivité et plus d’efficacité.

Dans la plupart des cas nous sommes donc amenés à traiter des pathologies d’origine mécanique telles que :

Le lumbago_ La sciatique_ Les dorsalgies_ Les cervicalgies.

Jusqu'à présent la réponse non chirurgicale aux troubles de la colonne vertébrale a été :

Les anti-inflammatoires _ Les antalgiques_La prévention_ La kinésithérapie_ L’ostéopathie_ Et une multitude de pratiques ayant un lointain rapport avec la réalité des causes. Pour des résultats a court terme ou imaginaires. Regardez l’état squelettique du rachis des gens âgés autour de vous, les résultats de la médecine sont affligeants. Quant aux couts c’est abyssal.

Traitements et Compréhension de la douleur.

Il est important ici de comprendre qu’il existe deux approches différentes de la douleur.

L’approche du médecin ou du spécialiste qui traite la douleur. Il ne s’occupe pas des causes dont il ignore les mécanismes. Il vous soulage jusqu'à la crise suivante.

Le problème c’est que la résolution de la douleur, conduit les patients à l’assimiler à une guérison. Ce qui a comme conséquence la poursuite de l’aggravation des mécanismes qui en sont la cause. Et comme le médecin est ignorant des mécanismes en cause, il préconise les solutions qui sont de nature à aggraver les désordres. De ce point de vue je leur conseille de dire à leur patient, « Je ne peux pas savoir comment fonctionne votre dos aussi ne faites rien ».

La seconde approche qui fait l’objet de cette étude, à l’inverse ne traite pas la douleur qui reste la fonction du médecin. Elle s’attache à comprendre les mécanismes de façon a stopper leur évolution donc leur répétition.    

Mes différentes étapes de la découverte du rôle du diaphragme sur le rachis.

1_ La dissociation abdominale.

Observez le ventre de profil d’une personne déshabillée, vous pouvez apercevoir a chaque mouvement respiratoire un petit battement situé soit en haut de l’abdomen pour certains, et en bas pour d’autres, il correspond a une augmentation du volume.  Vous pouvez aussi voir associée a l’expiration un retrait de la paroi soit en haut pour certains soit en bas pour d’autres.

C’est ce que j’appelle  « La dissociation abdominale » qui est une fonction non uniforme liée au comportement non uniforme du diaphragme.

Ces déformations traduisent des anomalies fonctionnelles entre diaphragme et thorax.

Elles conduisent naturellement à s’intéresser au moteur respiratoire : Le couple indissociable diaphragme intercostaux liée a la musculature abdominale.

2_ L’indépendance du bassin et de la tibio-tarsienne par rapport au rachis.

Le bassin est solidaire du rachis comme il est solidaire de la tibio-tarsienne pour le réglage de la verticale.

Cette indépendance bassin tibio-tarsienne, peut se faire avec antéversion ou rétroversion du bassin, liée a un décalage de la verticale a partir de la tibio-tarsienne vers l’avant ou vers l’arrière.

3_ L’indépendance du rachis par rapport au thorax.

Thorax et rachis sont liés par les articulations costales. Par conséquent les déformations du rachis, interagissent avec la fonction thoracique. Celle ci par ses piliers attachés au rachis est liée à la verticale, modifier ses rapports conduit à des changements a la tibio-tarsienne, pour le réglage de la statique.

4_La notion de déformation vertébrale.

Elle est opposée à la notion d’articulation vertébrale. Les disques intervertébraux ne sont pas des articulations mais des zones déformables. Certains disques deviennent des articulations lorsque le rachis devient indépendant. Elles deviennent alors le siège d’une translation douloureuse au début, dont l’aboutissement est le décrochement qui peut conduire à la hernie discale.

5_ L’échappement diaphragmatique.

Dont la manifestation est le refoulement abdominal frontal ou sagittal.

On l’utilise en médecine sans le connaitre pour aider les malades à expectorer. Il s’agit ici d’un refoulement de la partie horizontale du diaphragme.

Mais si on intègre les parties montantes du diaphragme, l’échappement se traduit par une mobilité thoracique particulière, qui s’intègre à une forme de mobilité vertébrale anormale.

6_ Vers une nouvelle approche orthopédique.

Cette nouvelle approche passe avant tout par une Connaissance de la mécanique thoracique. On peut dire que la complexité du thorax associée au diaphragme n’en a guère encouragé l’étude.

On peut séparer le thorax en quatre faces, liées du point de vue pressionnel, a quatre parties montantes du diaphragme de telle sorte que la partie montante antérieure exerce son action sur la face antérieure du thorax, la partie montante postérieure sur la face postérieure du thorax et les parties montantes latérales sur les faces latérales du thorax.

La troisième dimension thoracique est sous la dépendance de la partie horizontale du diaphragme à laquelle on donne deux faces, l’une intra thoracique l’autre intra abdominale.

Cette simplicité a deux espaces à conduit à toutes les idioties que l’on rencontre partout.

Mais il faut savoir que cette partie horizontale étant liée aux parties montantes sépare le thorax en deux parties. Une partie opposée aux intercostaux situés au dessus, et une partie opposée aux intercostaux situés au dessous.

Ce qui nous donne si on prend la bissectrice des courbures entre partie horizontale et verticale, une base de référence fonctionnelle a l’ouverture uniforme du thorax.

La prise en compte d’un lien entre diaphragme et intercostaux, au lieu du lien généralement établit entre diaphragme et abdominaux, doit conduire le chirurgien orthopédiste a la mécanique angulaire des cotes.

Puis à la rattacher aux anomalies de type charnière.

7_ vers une nouvelle approche médicale.

Comme pour la douleur, il existe deux approches pour certains troubles fonctionnels circulatoires ou digestifs. La première toujours justiciable des progrès pharmacologiques.

Mais la seconde est liée aux progrès de la fonction diaphragmatique.

On peut comparer le diaphragme à une pompe à eau qu’on trouve dans les jardins attachée à un pilier en ciment.

Attachée à son pilier elle fait monter l’eau. Mais détacher la de son pilier, vous pourrez toujours essayer d’animer son bras, vous ne ferez jamais monter l’eau.

Pour le diaphragme c’est la même chose. Fixé a chaque inspiration il ouvre le thorax et provoque une pression sur les viscères abdominaux, et on pense aussitôt a une accélération du transit abdominal. Je pense pour ma part qu’il faudra en réaliser une étude exhaustive à la lumière de mon travail.

Inversement à l’expiration toujours s’il est fixé, il provoque une dépression intra abdominale qui fait penser à une accélération de la circulation de retour. Je pense que la encore de nombreuses études seront nécessaires. Mais on peut penser à une corrélation entre les désordres veineux dans les jambes, fréquents chez les femmes, et le mode de fonctionnement diaphragmatique.

Ce petit condensé fait suite à une douzaine d’années de publications sur internet. Il va sans dire que l’ampleur de mes recherches impose une visite approfondie de mes sites web que vous trouverez dans l’ordre de leur parution en composant :

http://c.lagamba.free.fr   email c.lagamba@free.fr

Pour les images :       http://douleurdudos.jimdo.com

Approach to the relationship between thoracic mechanisms and skeleton pains.

Diaphragm is nearly an unknown phenomenon. It would be really interesting to link all the articles that have been published related to these issues to the very specific way I consider them.

It is particularly important to underline that these mechanisms have absolutely no connexion with genetic issues, especially considering the evolution of skeleton disorders with aging patients.

 Thoracic mechanisms and skeleton pains

Back pains,  no solutions ?

skeleton issues :
There is no more common thing to be speechless in front of skeleton deformations.

The physician as well as the chiropractor is doomed to inaction in front of these issues.

Why? Because the origins of these mechanisms is linked to the way the diaphragm works and since no one has tackled the issue, the diaphragm, in charge of vital functions such as blood circulation and breath, is still unknown.

Personally, I studied it for nearly 50 years.


Diaphragm a central issue

Since diagram function is to open up the thorax it is also vertically link to the skeleton. But if he is able to open up the inner thoracic volume, this is also something he is able to do without opening up the thorax.

He just has to push himself down to do so, a phenomenon you may see with old patients that have lost their thoracic mobility.

There is two kind of pathology: reversible mechanisms that may be tackled by my approach, and severe pathology such as idiopathic scoliosis that requires a surgeon operation.

My approach may be in this way useful to orthopaedic surgeons that could tackle the issues with younger patients less aggressively.

In most cases we are dealing with pathology such as: lumbago, sciatic, that can be solved for the moment by the prescription of pain killers, prevention, chiropractic intervention, including the huge cost of these different means.

 How to handle and understand the pain

There are 2 approaches to the pain issue:

First, the physician will calm down the pain until the next crisis, and the patients will identify the relief to a cure. Of course nothing is cured and even more: the increase of the phenomenon is there and will occur again in the future.

My second approach will help to understand how it works in order to stop the evolution and the repetition of these phenomenons.

The differents steps of my approach :

1_ Abdomen dissociation

Observe the belly of a patient and you will see that each breathing movement is linked to a very specific beat (upward or downward the abdomen) that goes with an increase of the volume which goes hand in hand with a movement of the abdomen when breathing out. What I call Abdomen dissociation. These issues are telling us that the diaphragm is not working well together with the thorax.

2_ The pelvis and tibio- tarsal independence toward the spine.

The pelvis is linked to the spine just like it is linked to the tuning of the vertical dimension.

This link can be done by ante version or retro version of the pelvis with a lag from the tibio-tarsal forward or backward.


3_ Independence of the spine toward the thorax.

Thorax and spine are linked by costal articulations. Therefore its pillars interact with the thoracic function. Modifications may lead to modifications at the tibiotarsal level.

 

4_The notion of vertebral deformation.

This notion is opposed to the other notion of vertebral articulation.

Vertebral discs are not articulations but deformable areas.

Some of these discs become articulations when the pelvis is independent.

They become then a painful translation that may lead to the hernia

Disc.

5_ Diaphragmatic exhaust.

It is about a discharge of the horizontal part of the diaphragm.

But if we include the rising parts of the diaphragm, the exhaust lead to a specific thoracic mobility, related to an abnormal vertebral mobility.

6_ Toward a new specific orthopaedic analysis.

This new approach goes first with a better knowledge or the thoracic mechanisms. .And the thorax complexity does not help. We may split the thorax by 4 faces in a way that.

The rising part of the diaphragm interact with the anterior face of the thorax, the posterior rising part interact with the posterior face of the thorax.The third dimension is linked to the horizontal part of the diaphragm with 2 faces: one inside the thorax and one inside the abdomen. This 2 spaces evidence leads to some mistakes.

But this horizontal rising part is also sharing the thorax in 2 parts. One part opposed to the intercostals above, and one part opposed to the intercostals below.

To pay attention to the link between diaphragm and intercostals instead of the link diaphragm and abdomen will introduce the orthopaedic surgeon to the spine mechanisms.

7_ Toward a new medical approach.

Instead of using pain killers as a never ending solution, only a new approach of the diaphragm will help us to have a better understanding of these phenomenon, even for the sake of a better understanding of collateral circulatory problems such a feelings legs issues or digestive illness.

This article is only a short introduction to these phenomenons.

Helping healthcare professionals to have a better analysis of these issues can now be done by following my online programs available at:

http://douleurdudos.jimdo.com

Vous trouverez ici une étude exhaustive des mécanismes squelettiques pris dans leur ensemble. La liaison de ces mécanismes avec la respiration en fait une étude complexe réservée a des professionnels.

Elle nécéssite une attention soutenue et une grande application.