Les liaisons entre l'appareil squelettique et respiratoire.

Pour quelqu'un qui ne sait pas ou croit savoir comment fonctionne le diaphragme il est tres difficile d'établir un lien entre le squelette dont le point de départ est a la tibio tarsienne, valeur absolue, et la respiration.

Vous pouvez l'imaginer en observant les ventres autour de vous.

Leur mobilité vous montre seulement qu'il y a un rapport avec le diaphragme, et c'est tout.

Avec les sch.ci dessous l'auteur vous montre deux morpho-types visibles souvent parmi d'autres.

Observez:

1_Le battement sus ombilical a chaque inspiration, qui correspond a un échappement des digitations antérieures du diaphragme a l'inspiration, il correspond a un refoulement.

2_L'orientation des piliers anatomiques qui quitte la verticale en se décalant vers l'arrière.

3_La fragmentation sus et sous ombilicale, qui entraine a l'expiration la région sous ombilicale a servir de pilier fonctionnel pour compenser l'inefficacité des piliers anatomiques qui ont quitté la verticale.

Les pressions entre parties montantes ant.et post n'étant plus opposables par rapport a la verticale.


Refoulement inspiratoire sous ombilical.

Avec l'image suivante vous pouvez voir le refoulement sous ombilical associé a une contraction particulière du diaphragme.

Piliers anatomiques et piliers fonctionnels.

Pour comprendre les piliers fonctionnels, qui fixent définitivement les particularités de votre comportement squelettique, il faut impérativement établir le lien entre la contraction des digitations du diaphragme, et la mobilité des angles costaux.

Et n'oubliez pas d'avoir a l'esprit le lien avec le vide pleural, qui tapisse ces digitations.

L'image suivante est destinée a vous y aider. Les sch.représentent:

A gauche un thorax plat dont la fermeture a l'expiration est symétrique.

A droite un thorax épais.

Suivez bien la mobilité des couleurs.

Je représente deux digitations au centre et deux digitations qui représentent les diagonales des deux hémi-thorax il n'est pas nécessaire d'en représenter 6 ou 7.On détermine ainsi les angles ant. et post. des cotes.

 

Orientation des piliers anatomiques.

L'orientation des piliers anatomiques est l'élément décisif.

Cette orientaion est liée au comportement des digitations les unes par rapport aux autres.

Certaines servant de point fixe a la contraction des autres. Ce qui induit une mobilité particulière.

Dans un système uniforme la tension expiratoire sur les piliers suit la verticale, le centre de la 1ère cote puis croise la mécanique cervico-dorsale pour finir aux otolythes.

Avec l'image ci dessous qui concerne un thorax plat, les piliers anatomiques peuvent encore suivre la verticale dans le plan sagittal, mais s'écartent dans le plan frontal.

Mais si les piliers anatomiques s'écartent de la verticale, alors se met en place un piler fonctionnel qui les remplace pour retrouver la verticale.

Les piliers anatomiques et abdominaux.

L'image qui suit vous montre que les digitations diaphragmatiques et les faisceaux abdominaux sont en continuité fonctionnelle dans les trois dimensions de l'espace. 

Le pilier fonctionnel abdominal.

Le pilier fonctionnel abdominal est la résultante de toutes les orientations pressionnelles et dépressionnelles.

Il est lié aux piliers anatomiques et a la verticale squelettiques.

Conditions a la mise en place d'un pilier fonctionnel dans un système non uniforme.

Avec cette image il faut bien observer les animations des digitations diaphragmatiques et abdominales.

Il s'agit d'un thorax plat.

Je représente 4 digitations, deux au centre et deux placées aux angles antéro-postérieurs.

Les deux au centre se contractent en raccourcissant de bas en haut, les deux autres se contractent mais le raccourcissement est horizontal.

Les muscles abdominaux sont antagonistes de la contraction du diaphragme. Si vous les observez bien vous verrez la contraction des faisceaux situés au centre raccourcir de haut en bas en liaison directe avec celles du diaphr. qui sont en haut et tirent de bas en haut.

Mais pour les faisceaux en diagonales.

En arrière pas de contraction verticale de bas en haut, mais les digitations restent a leur place l'opposition a la contraction du diaphragme est un refoulement sous ombilical, contraction antagoniste.

Mais en avant pas de contraction verticale non plus, mais déplacement des digitations en bas et en dedans.

C'est l'orientation de la flèche bleue pour les abdominaux. Il ne s'agit pas d'une contraction antagoniste pour les faisceaux abdominaux, mais d'un décalage.

A partir de cette image, qui représente les particularités inspiratoire d'un thorax plat, nous pouvons mettre en place, les particularités expiratoires qui conduisent aux piliers fonctionnels. 

 

 

Définition d'un pilier fonctionnel antérieur.

Un pilier fonctionnel déterminé peut jouer le meme role que les piliers anatomiques.

Dans un système uniforme les PA se contractent a l'inspiration pour permettre une contraction uniforme des digitations.

A l'expiration ils se relachent en conservant la position liée a la verticale.

Un pilier fonctionnel déterminé se contracte pour permettre la contraction de certaine digitation et a l'expiration il se relache en conservant la position liée a la verticale.

Ici avec ce thorax plat vous pouvez voir la mise a contribution des faisceaux sus ombilicaux a l'expiration. Ils remplacent les piliers anatomiques.

Définition d'un pilier fonctionnel postérieur.

L'échappement diaphragmatique antérieur.

L'échappement sus ombilical.

L'expiration sous ombilicale.

Mécanismes d'orientation des digitations et faisceaux musculaires. 

L'image présente les deux types d'orientation d'un pilier fonctionnel lié a un thorax plat et globuleux.

Dans les deux cas le bassin présente la meme orientation.

Mais les piliers fonctionnels sont liés aux particularités de la fonction thorax courbure dorsale.

La courbure lombaire est liée au bassin par la fonction psoas iliaque.

Le lien entre la fonction psoas iliaque et les piliers anatomiques ou les piliers fonctionnels c'est la verticale. 

Lien entre les piliers anatomiques et le couple psoas iliaque.

La dissociation du couple psoas iliaque est capitale.

En effet au relachement expiratoire leur orientation est opposée par rapport a la verticale.

Pour que la courbure lombaire s'ouvre sans anomalie discale, il faut que cette dissociation se fasse, par rapport a l'insertion des piliers anatomiques.