Compréhension préliminaire.

Comprendre le lien entre mecanique respiratoire et les troubles squelettiques.

Comment imaginer qu'une membrane, bien qu'elle soit entouree de nombreux muscles, puisse avoir une telle influence sur les desordres squelettiques a tous les niveaux?

Contrairement a la mecanique squelettique la mecanique respiratoire est automatique. Une fois ses courbures reglees par rapport a la verticale, elle les retrouve automatiquement chaque fois que vous retrouver la verticale, quoique vous fassiez.  

 

LES REGLES DE LA PROGRESSION EN MECANIQUE SQUELETTIQUE.

 Premier exemple on vous demande de faire une inspiration en gonflant vos poumons.

Vous pouvez alors avoir une représentation de deux ballons qui changent de volume.

Cette image mentale vous pouvez la répéter jusqu'à la fin de vos jours.

Elle a deux inconvénients.

1_ On ne peut pas gonfler ses poumons.

2_On ne peut pas intégrer un mécanisme de progression, qui puisse changer quoi que ce soit.

Un mécanisme de progression c’est avant tout :

L’accessibilité.

Exemple, vous voulez être capable de porter un haltère de plus en plus lourd, il vous faudra des disques à ajouter de plus en plus légers. Vous commencerez par ajouter des kilos et vous finirez par des grammes.

Deux conditions sont nécessaires connaitre le point de départ, et le point d’arrivée.

S’agissant de votre squelette on vous a habitué à renforcer votre musculature de la même manière ce qui est idiot. Quand votre voiture est en panne le mécanicien ne lui donne pas des chevaux en plus.

C’est de la fonction dont il faut s’occuper et vous n’avez pas besoin de renforcement, mais de changement. Pour cela vous avez besoin d’images mentales de ce que vous voulez obtenir, et vous voila de nouveau confronté a l’accessibilité.

Autrement dit de succession d’images à utiliser.

La forme.

Image préalable a la correction. 

L’intrication.

Vous voulez corriger votre colonne vertébrale, car vous souffrez des cervicales, du dos, ou des lombaires.

Alors vous devez savoir que la colonne est attachée au thorax par toutes les cotes, et en bas au bassin. Les mécanismes sont donc intriqués et s’attacher a un élément sans se préoccuper des deux autres n’a pas de sens.

 

Notion de contenant et de contenu.

1_ Le contenant.

Le sternum ferme le thorax en avant.

La colonne vertébrale dorsale le ferme en arrière.

Au niveau abdominal.

La colonne lombaire et le bassin ferment l’abdomen en arrière.

La musculature abdominale le ferme en avant.

2_ Le contenu.

     A_ thoracique qui contient l’appareil respiratoire les poumons.

     B_ Abdominal qui contient l’appareil digestif.

Vous voulez corriger quelque chose alors vous devez savoir si vous travaillez avec le contenant ou avec le contenu. L’objectif étant le même.

Exemple 1.

Vous voulez redresser ce que vous appelez votre dos. En réalité c’est l’image de votre colonne vertébrale que vous avez en tête, et que vous essayez de corriger. En effet le dos c’est aussi la face postérieure du thorax dont vous n’avez pas l’image.

Si vous essayez de redresser la colonne vertébrale, vous avez donc l’image du contenant.

Exemple2.

Vous ouvrez votre thorax en gonflant vos poumons, vous avez l’image du contenu thoracique.

Exemple 3.

Vous faites tourner votre bassin pour soulager vos reins douloureux, vous avez l’image du contenant abdominal.

Exemple 4.

On vous demande de respirer en gonflant le ventre, vous avez l'image du contenu abdominal.

Ces 4 exemples vous montrent que vous avez toujours une relation partielle avec un mécanisme d’ensemble.

C’est comme si vous faisiez fonctionner votre voiture, soit avec les pistons soit avec les roues.

Vous avez choisi le contenant, la colonne vertébrale. Comme elle est liée au thorax elle va l’entrainer avec elle. Mais vous ne connaissez du thorax que le contenu les poumons.

Supposons que maintenant vous soyez capable de séparer le contenant du contenu. C'est-à-dire d’avoir l’image de la correction que vous voulez obtenir attachée soit au contenant soit au contenu.

A_ LE CONTENANT.

1_ La colonne vertébrale dorsale et le thorax.

2_ La colonne lombaire et Le bassin.

B_ LE CONTENU.

1_ L’espace pulmonaire.

2_ L’espace digestif.

Pour corriger il vous manque le moteur qui anime le tout.

Le moteur c’est le diaphragme qui est un ensemble de muscles attachés aux côtes. Il anime par l’intermédiaire du thorax, à la fois l’espace pulmonaire et l’espace digestif.

A CONDITION QUE SA FORME ET SA POSITION, QUI DEPENDENT L’UNE DE L’AUTRE, LUI PERMETTENT DE SE CONTRACTER DE FAÇON UNIFORME.

Dans le cas contraire une partie échappe à la contraction, ce qui change la forme du thorax et de l’abdomen.

Pour découvrir le moteur que vous ne connaissez pas, il vous faut d’abord savoir ou il est :

1_ Il a une forme et une position normale et vous devez chercher ailleurs la cause de vos douleurs squelettiques.

2_ Il a une forme et une position anormale.

COMMENT LE SAVOIR ?

Il faut d’abord manipuler le diaphragme sans savoir ou il est, ni ce qu’il fait.

C’est très simple vous faites une inspiration profonde en refoulant l’espace digestif que vous contrôlez avec une main placée sur le ventre que vous repoussez.

Il n’y a que le moteur diaphragmatique qui puisse faire ça. Et on peut grossièrement lui donner la forme d’un parachute.

Vous pouvez maintenant essayer de compléter l’image de ce que vous faites, en ouvrant l’espace pulmonaire et en refoulant l’espace digestif, en ajoutant la coupole d’un parachute entre les deux, qui repousse les viscères et votre main.

La coupole du parachute est entre les deux mais si elle ne fonctionne pas normalement :

La moitié d’entre vous en respirant, verra la coupole du diaphragme en haut, l’autre moitié la verra en bas pourquoi ?.

Il est très important que vous compreniez pourquoi.

Le moteur respiratoire _ le diaphragme_ est organisé pour ouvrir le thorax en partant du centre des poumons comme deux ballons gonflés Mais a partir de leur centre pas comme un ballon de foot.

Pour que la coupole le moteur, reste à sa place c'est-à-dire qu’il se contracte sans se promener, il faut qu’elle soit posée sur l’appareil digestif de telle sorte qu’elle ne refoule pas.

C’est le rôle de la musculature abdominale de se contracter de façon a fermer ou a ouvrir l’espace digestif comme un ballon Mais a partir du centre pas comme un ballon de foot.

Si au lieu de rester à sa place votre moteur est refoulé il peut l’être en partant :

A-_ De l’espace pulmonaire et vous le voyez en bas.

B- De l’espace digestif et vous le voyez en haut.

Pour le savoir vous devez observer La forme des parties sur lesquelles il agit directement, c'est-à-dire le thorax.

1_ Vous avez un thorax plat et large. En gonflant vos poumons vous verrez la coupole du parachute en basqui accompagne le refoulement.

2_ Vous avez un thorax épais et étroit. En gonflant vos poumons Vous verrez la coupole du parachute en haut qui accompagne le refoulement.

Dans les deux cas le refoulement est Intra abdominal mais :

   Dans le premier cas c’est la face intra thoracique de la coupole qui est concernée. C’est pourquoi vous voyez le moteur en bas.

Dans le second cas c’est la face intra abdominale de la coupole qui est concernée.C’est pourquoi vous voyez le moteur en haut.

LA REGLE DES TROIS MAINS.

 

Pour redresser le dos il faut s’inspirer de la règle des trois mains.

Comparons la colonne dorsale a une barre en acier souple, préalablement courbée et redresser la.

Il vous faudra une main pour fixer la base.

Une main pour fixer le sommet.

Et il vous faudra faire appel a une troisième main au milieu, pour tirer horizontalement dans le sens de la concavité et la redresser.

 

Mais la colonne ayant trois courbures il vous faudra avec la barre, deux mains de plus pour la courbure lombaire, et deux mains de plus pour
la courbure cervicale.


Ainsi vous aurez
toujours pour chaque courbure, la règle des trois mains.

 

Mais avec vos trois mains vous pouvez tout aussi bien accentuer les courbures en tirant dans le sens de la convexité.

Vous pourrez ainsi parler d’hyper cyphose ou d’hyper lordose si ça vous fait plaisir.

Vous remarquerez que dans ces conditions le redressement de la coubure entraine un raccourcissement symétrique des muscles de la convexité du dos.


Mais supposons que la main qui fixe la base du dos se décale d’une vertèbre vers le bas.

 

Moi j'appelle ça une phagocythose de la colonne lombaire par la colonne dorsale.

Inversement vous pouvez avoir une phagocythose de la colonne dorsale par la colonne lombaire.

Vous commencez a entrainer dans votre redressement les muscles lombaires de la concavité car la courbure est inversée.

Ce sont les muscles de la convexité qu'il faut raccourcir sans quoi vous essayez de redresser un arc dont vous raccourcissez la corde.

 

Si je veux corriger les vertèbres dorsales, il est impératif de mettre les vertèbres lombaires a l'abri.

 

 

 

 

Convexité ou concavité?

Pour chaque courbure vous avez le coté convexe, et le coté concave.

Quand on s'intéresse aux bétises, généralement on s'adresse soit a la convexité de la courbure dorsale, soit a la concavité de la courbure lombaire, courbures que l'on espère assouplir ou redresser.

 

La règle de l'inversion des courbures.

Quand on s'attache a réduire la convexité d'une courbure non controlée, on obtient automatiquement une accentuation de la concavité d'une autre courbure. Ce qui conduit a augmenter la convexité que l'on veut réduire, au rétablissement de la verticale. 

Ouvrir ou redresser?

La colonne dorsale est attachée au thorax et a son contenu c'est a dire a la corde qui ferme l'arc. Elle est dans la concavité.

Ne pensez jamais a redresser votre dos car ce n'est pas possible sauf s'il l'est déja.

Par contre vous pouvez penser a l'ouvrir car cela vous conduit a la concavité de la courbure,le thorax et son contenu, donc a la corde qui l'empeche de se redresser. 

Si vous ne controlez pas la concavité du dos l'inversion des courbures vous conduit naturellement a la concavité lombaire que le dos va phagocyter un peu plus.

Courbures déformables ou articulations

Vous pouvez donner a une branche d'arbre souple plusieurs courbures en décalant les mains mais si vous voulez la casser il faudra rapprocher vos deux mains.

Heureusement la phagocythose lombaire qui conduit a la sciatique, ne cassera jamais votre courbure lombaire, elle remplacera une zone déformable par une articulation. En effet pour déformer il faut plusieurs niveaux. Sur un seul niveau vous cassez ou vous articulez.

La concavité pelvienne.

 Elle est liée par l'intermédiaire de la verticale aux trois autres courbures.

vous ne pouvez pas intervenir sur la concavité pelvienne qui ne peut pas changer c'est le bassin.

Vous avez deux possibilités:

1_ le faire tourner dans un sens ou dans l'autre.

2_Déplacer son axe de rotation ( l'articulation du fémur avec le bassin ) vers l'avant ou vers l'arrière au niveau des chevilles.

La combinaison de ces deux mouvements ruine la sécurité sociale.

La concavité pelvienne fonctionne avec la concavité dorsale, par l'intermédiaire de la musculature abdominale en avant et de colonne lombaire en arrière.   

Soulagement ou traitement?

Si occasionnellement vous souffrez de la colonne vertébrale et que vous recherchiez une technique pour éradiquer la douleur, commencez par votre médecin puis continuez avec tous les spécialistes en idioties. Leurs techniques ne reposent sur rien mais a l'image de l'aspirine ou des antiinflammatoires ils vous aideront et c'est le principal.

Si par contre les memes douleurs se répètent, et que vous étes conscient que vous allez vers de graves ennuis, vous finirez par avoir envie de faire cesser ce cycle infernal. 

Par ou commencer?

Evidemment il faut toujours commencer par soulager, et les traitements ne manquent pas tant mieux.

Mais ce qui nous intéresse ici c'est le traitement. Et si vous avez pris la peine de prendre conscience de la complexité des mécanismes en jeu, la réponse ne devrait pas vous étonner.

En se posant des questions.

En redressant le dos, je redresse la colonne vertébrale c'est a dire la colonne cervicale, dorsale, et lombaire, ou bien je redresse le dos c'est a dire la colonne dorsale?

Je m'intéresse a la colonne dorsale.

Alors contenant ou contenu?

Le contenant c'est a dire:

Les 12 vertèbres dorsales et le thorax.

Ou le contenu c'est a dire:

Les poumons.

On peut aussi dire:

Le contenant c'est une barre courbe de 4 cm de diamètre liée a un coffre, le thorax, de grosso modo 30cm sur 40cm c'est a dire dix fois plus.

La question suivante devient:

 

Puis je séparer la colonne dorsale du coffre?

Le cofre et la colonne c'est a dire le contenant, contiennent les poumons c'est a dire le contenu.

Le cofre étant lié en avant au sternum et en arriere a la colonne dorsale, vous pouvez séparer le contenant du contenu, mais vous ne pouvez pas séparer le contenant, c'est a dire le thorax de la colonne dorsale, sans perdre le controle de ce que vous voulez corriger. 

 

A partir de quelle image je corrige le dos?

Vous corriger a partir de l'image d'une colonne verticale que vous essayez de redresser.

Comme votre image ne tient pas compte du coffre auquel la colonne est attachée, vous allez avoir l'impression de la redresser, meme si étant completement soudée c'est impossible. Ce qui vous fait entrer dans la catégorie des imbéciles heureux c'est toujours ça.

Cette impression tient au fait que vous faites intervenir la courbure lombaire, dont la courbure est inversée.  

Qu'est ce que c'est que ce coffre attaché au dos?

C'est une caisse dont les dimensions sont inversement proportionnelles. plus elle est large moins elle est profonde, sa hauteur varie avec la taille. Elle est plus étroite en haut qu'en bas. C'est votre cage thoracique.

Quand j'essaie d'ouvrir le dos que fait elle?

Normalement en redressant l'arc dorsal elle s'ouvre dans tous les sens, largeur, profondeur et hauteur.

Dans votre esprit remplacez le dos par l'image d'un arc avec sa flèche.

Qu'est ce que ça change?

Vous commencez a placer la flèche au centre.

Quand vous redressez votre dos la notion de centre n'existe pas.

Vous avez besoin de vos deux mains une placée au centre de l'arc qui fixe la flèche, et l'autre au centre du fil qui donne la direction.

Si les extrémités de l'arc sont fixées sur la verticale la flèche suivra l'horizontale. Ce sera la meme chose si vous inversez le sens de la flèche au lieu de fermer l'arc vous l'ouvrez. Pour atteindre la cible il suffit de fermer l'arc, en conservant les deux extrémités sur la verticale.

Vous ne déplacez pas les mains elles restent au centre.

Reprenons la règle des trois mains avec l'image du dos. Le dos c'est l'arc avec une main au centre, et deux mains pour fixer les extrémités sur la verticale.

Avec le dos vous faites fonctionner l'arc a l'envers, car vous voulez ouvrir l'arc pas le fermer.

Au lieu de tirer sur le fil vous tirez avec la troisième main

vers l'avant sur l'arc horizontalement.

Mais pour atteindre la cible avec l'arc vous déplacez la verticale de l'arc pour orienter la flèche vers le haut.

 

 

 

En essayant de redresser le dos la plupart d'entre vous orientent l'inclinaison du dos, comme on oriente un arc, sans tirer sur le fil, c'est a dire sans utiliser les muscles du dos. 

Et la caisse que devient t'elle?

La caisse et la colonne dorsale forment avec le sternum la pièce thoracique. Si vous ouvrez l'arc dorsal, vous ouvrez la caisse, et ses muscles se relachent, a mesure que les muscles du dos se contractent. La cyphose dorsale s'ouvre.

Si vous faites basculer l'arc sans tirer sur le fil a l'envers pour ouvrir l'arc, la caisse ne s'ouvrira pas. Elle se contentera de suivre l'orientation de la flèche si c'est possible.

Observez attentivement l'image d'en haut.

C'elle du dessus vous montre une phagocythose de la colonne lombaire par la colonne dorsale, associée a un thorax ou une caisse aplatie.Le sternum est horizontal car les angles de la caisse sont très inclinés.

1_ Vous ne pouvez pas ouvrir l'arc dorsal sans y ajouter les trois vertèbres lombaires que la colonne dorsale a phagocytées.

Si votre dos est bloqué vous ne pouvez pas redresser l'arc. Vous orienterez seulement la flèche, en ouvrant les deux vertèbres lombaires qui vous restent. 

Comme vous n'avez pas ouvert l'arc dorso lombaire vous n'ouvrirez pas la caisse. chaque fois que vous tenterez de redresser le dos:  

Vous entrainerez la caisse vers le bas, a cause de l'inclinaison des angles des cotes.

 

2_ L' image vertébrale du dessous est la meme que celle du dessus mais la caisse est différente. vous voyez l'orientation du sternum et des angles qui indiquent qu'il s'agit d'un thorax épais.

Si le dos est également bloqué vous utiliserer comme avec l'image du dessus les deux dernières vertèbres lombaires.

Mais ici vous entrainerez la caisse vers le haut, a cause de l'inclinaison des cotes et du sternum.

Cette image ne vous montre pas ce que vous devez faire, elle est seulement destinée a vous montrer qu'en fonction de la forme de la caisse, vous ne pouvez pas faire la meme chose.

 

Traitement mal aux reins sciatique.

Vous avez mal aux reins, ou vous avez tendance a la sciatique. Désordres que le médecin qualifie de lombalgie, lombosciatique cruralgie, sciatique etc...

Afin de vous faire entrer dans une logique de traitement intelligent, nous allons remplacer tout ça par la fonction qui les regroupe.  

La fonction casse noix.

Vos reins c'est 5 vertèbres, des petits cubes, chacun séparé de l'autre par un disque déformable, que vous pouvez comparer a vos semelles de godasses.

Quand les disques de ces 5 cubes se déforment ensemble, ils vous donnent une belle courbure au dessus du bassin.

Mais si la courbure dorsale entraine un, ou deux, ou trois de ces 5 disques au lieu d'une courbure qui s'ouvre ou se ferme, vous avez une charnière, c'est a dire une fonction identique a celle d'un casse noix. C'est a dire une branche du casse noix au dessus d'un cube qui écrase le disque de haut en bas, et une branche au dessous qui écrase le disque de bas en haut. 

Fonction casse noix et soulagement.

Soulager les reins vous savez tous le faire et vous le faites d'instinct car la nature ne se trompe pas. En vous allongeant sur le dos et en comprimant les genoux vous ouvrez le casse noix qui se trouve dans la concavité de la courbure des reins.

Le soulagement est immédiat car les disques comprimés se relachent. jusque la vous suivez la nature et c'est bien.

Fonction casse noix et courbures vertébrales.

Vous avez trois courbures vertébrales, et si pour chaque courbure vous avez une fonction charnière donc casse noix, vous avez trois casse noix un pour chaque concavité des courbures.

Aux reins_ la courbure lombaire_ le casse noix est dans la concavité c'est a dire en arrière, en serrant les deux branches du casse noix vous comprimez les disques.

Au dessus c'est la courbure dorsale, la concavité est en avant, les deux branches du casse noix sont dans la poitrine, en serrant les deux branches vous comprimez les disques en avant.

Au dessus le casse noix est comme en bas du dos en arrière c'est la courbure du cou.

Supposons que vous ayez trois charnières une pour chaque courbure. 

En redressant la charnière d'en bas en serrant les deux branches du casse noix vous allez tomber en arrière.

Sauf si vous fermez le casse noix du dos, qui vous ramène en avant pour ne pas tomber.

La courbure du dos étant plus grande, vous disposez d'une troisième courbure pour ne pas tomber vers l'avant en fermant les branches de la courbure du cou vous comprimez les disques en arrière. Miracle de la nature vous ne tombez pas.

 

Il y a casse noix et casse noix.

On fait maintenant des casse noix a une seule charnière. Avec la colonne ce n'est pas possible, car pour chaque vertèbre vous avez un disque déformable au dessus et au dessous.

Donc vous avez un casse noix a deux charnières, et vous pouvez  les faire correspondre avec les disques.

Nous sommes en mesure maintenant de connaitre la mobilité des deux branches du casse noix en observant la forme du corps ou des deux disques correspondants.  

Mobilité d'une ou des deux branches du casse noix?

Avec des noix les deux branches sont mobiles si elles rencontrent une résistance égale des deux cotés de la noix.

Dans le cas contraire l'une des branches peut etre fixe et l'autre mobile. 

Douleurs des reins et casse noix.

Les reins, ou la courbure lombaire dispose de cinq vertèbres liées au bassin. Normalement ces six éléments  fonctionnent ensemble donc un seul casse noix dont les deux branches dans la concavité se rapprochent.

Avec un seul casse noix lombaire dont les deux branches sont mobiles et se rapprochent symétriquement:

Impossible de souffrir des reins mécaniquement car vous ne changez pas la position du centre de gravité.

Imaginez maintenant que la branche inférieure du casse noix qui se trouve dans la concavité lombaire et suit l'angle d'orientation du bassin, casse la noix alors que l'autre branche est restée fixe.

Vous décalez la verticale vers l'avant. 

Dans ces conditions le dessin ci dessous, vous montre soit une déformation du corps vertébral ou des disques qui lui sont liés. 

Courbure lombaire a deux casse noix.

Supposons que vous ayez au lieu d'un, deux casse noix au niveau des reins.

La branche liée au bassin mobile vers l'avant, provoque un décalage du tronc vers l'arrière.

Pour rattraper la verticale un deuxième casse noix se met en place a partir de la branche supérieure du premier qui est fixe, et rétablit la verticale en portant le tronc vers l'avant.

Avec le rétablissement de la verticale vous ne pourrez plus rien changer.

Vous ne pouvez plus rien changer car le second casse noix s'ajoute au casse noix dorsal qui se ferme dans le thorax.

Vous avez maintenant un petit casse noix lombaire, et un grand casse noix dorsal qui se ferment du coté opposé pour rétablir la verticale.

Ce que vous devez bien comprendre.

Les anomalies vertébrales se manifestent par des changements angulaires très petits, qui portent a la fois sur les disques intervertébraux et sur les corps. Par conséquent les informations radiologiques classiques, mécaniquement n'apportent rien.

Ce qui implique que les anomalies ne peuvent s'apprécier que dans la mobilité.(a suivre)